Nº 6 2013 > Nécrologies

Hommage à Mohamed Ezzedine Mili
Secrétaire général de l'UIT de 1967 à 1982

Mohamed Ezzedine Mili, Secrétaire général de l'UIT de 1967 à 1982Des téléphones géants constituaient l'élément central du stand de l'Administration de la République fédérale d'Allemagne lors du salon TELECOM 75
Mohamed Ezzedine Mili, Secrétaire général de l'UIT de 1967 à 1982
Des téléphones géants constituaient l'élément central du stand de l'Administration de la République fédérale d'Allemagne lors du salon TELECOM 75

L'ancien Secrétaire général de l'UIT, M. Mohamed Ezzedine Mili, né à Djemmal en Tunisie, le 4 décembre 1917, s'est éteint le 5 août 2013 à l'âge de 95 ans. Se souvenir de M. Mili, c'est se souvenir de l'œuvre qu'il nous a léguée après avoir conduit le développement des télécommunications sur la voie mondiale de la solidarité, en accordant une importance particulière à la coopération technique internationale pour aider les pays en développement à rejoindre le réseau mondial.

En 1965, M. Mili a été élu Vice-Secrétaire général de l'UIT lors de la Conférence de plénipotentiaires de Montreux, en Suisse. Il a pris les fonctions de Secrétaire général le 20 février 1967 après le décès de son prédécesseur, M. Manohar Balaji Sarwate. M. Mili a été élu Secrétaire général de l'UIT à la Conférence de plénipotentiaires suivante, organisée en 1973 à Malaga-Torremolinos en Espagne, et a occupé ce poste jusqu'au 31 décembre 1982.

M. Mili avait fait ses études en France à l'Ecole normale supérieure de Saint-Cloud et à l'Ecole nationale supérieure des télécommunications de Paris. Il avait obtenu le diplôme d'ingénieur en télécommunications en 1946. Il est entré dans l'Administration des postes et télécommunications (PTT) tunisiennes en 1948. En 1957, il est passé ingénieur en chef et est devenu Directeur général des télécommunications au Ministère des PTT. A ce titre, il a modernisé le réseau téléphonique tunisien en mettant en place un système automatique de type crossbar.

Avant d'entrer à l'UIT, M. Mili avait, depuis 1956, conduit la délégation tunisienne lors de plusieurs grandes conférences de cette organisation, notamment les Conférences de plénipotentiaires de 1959 et 1965, les Assemblées plénières du Comité consultatif international téléphonique et télégraphique (CCITT) de 1958, 1960 et 1964 et l'Assemblée plénière du Comité consultatif international des radiocommunications (CCIR) de 1963. Il avait aussi participé activement aux travaux de plusieurs commissions d'études du CCITT, en particulier celles qui traitaient de la commutation et de la signalisation téléphoniques et du réseau téléphonique automatique et semi-automatique mondial, ainsi qu'à ceux des commissions d'études du CCIR consacrées aux systèmes spatiaux, à la radioastronomie et aux faisceaux hertziens.

M. Mili a aussi participé activement aux travaux de la Commission mondiale du Plan, qui était chargée de planifier le réseau téléphonique mondial. En 1961, il a été élu Vice-Président de la Commission du Plan pour l'Afrique, et il en est devenu Président en 1964. Entre 1960 et 1965, M. Mili a représenté la Tunisie au Conseil d'administration de l'UIT, dont il a présidé la 19e session en 1964.

Au cours des 16 années passées à la tête de l'UIT, M. Mili a dirigé l'organisation de manière passionnée, visionnaire et novatrice. Sa première priorité a été de faire en sorte que l'UIT accorde une attention particulière aux besoins des pays en développement. A cette fin, il a créé le Département de la coopération technique pour aider ces pays à améliorer leurs infrastructures et réseaux de télécommunication. Ce département coordonnait ses travaux avec le Programme des Nations Unies pour le développement.

Avec l'appui du Conseil d'administration (désormais simplement appelé le Conseil), il a mis en place la Journée mondiale des télécommunications, célébrée pour la première fois le 17 mai 1968. L'UIT continue d'organiser cette manifestation, devenue la Journée mondiale des télécommunications et de la société de l'information.

M. Mili a par ailleurs lancé l'idée des expositions mondiales dans le domaine des télécommunications. L'histoire du salon «ITU Telecom World» a commencé avec le succès de TELECOM 71, la toute première exposition mondiale des télécommunications, qui a été organisée à Genève sur le thème «Message au XXIe siècle».

Comme on peut le lire dans l'article «ITU Telecom World au fil du temps» (Nouvelles de l'UIT, octobre 2012), «Ce fut la toute première fois qu'une gamme aussi vaste d'équipements de télécommunication était présentée à l'échelle mondiale, avec la participation d'administrations des pays membres de l'UIT, d'entreprises privées et de sociétés industrielles. Engins spatiaux et satellites occupaient une place de choix. On pouvait voir des satellites utilisés pour les télécommunications publiques, la météorologie, l'éducation de masse ou la radionavigation, ainsi que des maquettes de stations terriennes de différents modèles».

Ces expositions, qui ont d'abord été organisées tous les quatre ans (d'où leur surnom d'«Olympiades des télécommunications»), sont devenues le salon de télécommunication le plus vaste et le plus important au monde et une vitrine des technologies de pointe, des progrès les plus récents et des idées nouvelles. Outre l'exposition, plusieurs autres événements figuraient au programme: symposiums techniques, festival international du film «L'antenne d'or», et concours international «La jeunesse à l'âge de l'électronique».

L'enthousiasme de M. Mili était palpable lors des trois salons qu'il a dirigés: TELECOM 71, TELECOM 75 et TELECOM 79. A TELECOM 71, il a déclaré: «Tous ceux qui ont eu la possibilité — et la chance — de parcourir les divers stands ont pu apprécier à sa juste valeur le rôle fondamental joué par l'UIT dans l'évolution spectaculaire des techniques de télécommunication et dans la rapide expansion du réseau mondial que l'UIT a contribué si largement à développer».

L'importance des télécommunications pour le développement économique, social et culturel et le rôle central joué par l'UIT à cet égard ont été officiellement reconnus par les Nations Unies dans leur Résolution N° 36/40 adoptée en 1981. Dans cette résolution, l'Assemblée générale proclamait «l'année 1983 Année mondiale des communications, l'Union internationale des télécommunications jouant le rôle d'institution responsable de l'Année». Ravi de cette reconnaissance, M. Mili, dans son discours d'ouverture de la Conférence de plénipotentiaires tenue en septembre 1982 à Nairobi, au Kenya, a estimé que «le fait que les Nations Unies aient confié à l'UIT le rôle d'institution responsable de l'Année mondiale des communications témoigne de la confiance que celle-ci inspire à la plus haute des instances internationales».

Nous sommes tous reconnaissants à ce grand monsieur qui croyait en l'avenir des communications mondiales et a contribué pour beaucoup à bâtir le monde interconnecté qui est le nôtre.


 

 

Attribuer des fréquences pour un monde qui change

Conférence mondiale des radiocommunications de 2015

Dans ce numéro
No.5 Septembre | Octobre 2015

Audiences avec le Secrétaire général:

Visites officielles

Audiences avec le Secrétaire général|1