Nº 5 2015 > Editorial

Attribuer des fréquences pour un monde qui change

Houlin Zhao, Secrétaire général de l’UIT

Houlin Zhao, Secrétaire général de l’UIT
Houlin Zhao, Secrétaire général de l’UIT

Les jours à venir sont particulièrement importants pour l’UIT, qui met la dernière main aux préparatifs en vue de la Conférence mondiale des radiocommunications de 2015 (CMR-15), qui se tiendra à Genève pendant quatre semaines, du 2 au 27 novembre.

Les délégués à cette conférence travailleront nuit et jour pour négocier et examiner la gestion du spectre des fréquences radioélectriques et des orbites de satellites à l’échelle mondiale — essentielle pour mettre les avantages des technologies de l’information et de la communication (TIC) à la portée de tous.

Nous nous réjouissons à la perspective d’accueillir plus de 3000 délégués représentant les 193 Etats Membres de l’UIT. Nombre d’entre eux auront aussi pris part, la semaine précédant la CMR-15, à l’Assemblée des radiocommunications, qui fournit les bases techniques nécessaires aux travaux de la CMR-15, établit les futurs programmes de travail dans le domaine des radiocommunications et approuve les normes mondiales relatives aux radiocommunications (Recommandations UIT–R).

Pour que la CMR-15 soit couronnée de succès, il faudra parvenir à un consensus concernant la façon de concilier les exigences des différents services: service de radiodiffusion, services par satellite, large bande mobile, service aéronautique, service maritime, service d’amateur, observation de la Terre et service de radiolocalisation.

La conférence examinera en outre des questions urgentes de portée mondiale, comme la surveillance des changements climatiques, la protection du public et les communications pour les secours en cas de catastrophe, la recherche spatiale, la sécurité routière, les attributions aux services large bande mobile 5G IMT-2020, la suppression éventuelle de la «seconde intercalaire» pour obtenir une échelle de temps de référence continue (temps UTC), les communications maritimes et les systèmes de navigation. Cette année, un point de l’ordre du jour concerne également la question du suivi des vols à l’échelle mondiale pour l’aviation civile, suite aux préoccupations exprimées par la communauté internationale après la disparition en 2014 du vol MH 370 de Malaysia Airlines.

A l’UIT même, le Secteur des radiocommunications (UIT–R), qui a pour mission d’assurer l’utilisation efficace du spectre des fréquences radioélectriques et de garantir l’exploitation exempte de brouillages des systèmes de radiocommunication, est également chargé d’appliquer le Règlement des radiocommunications. Le paysage des radiocommunications évoluant aujourd’hui plus vite que jamais, il appartient à la CMR-15 de tenir compte de ces changements dans sa prise de décision.

En appliquant aux réseaux à satellite les procédures du Règlement des radiocommunications de l'UIT, les Etats Membres acquièrent le droit à une reconnaissance internationale pour leurs biens spatiaux fondés sur l'utilisation du spectre et bénéficient d'une protection internationale contre les brouillages préjudiciables. L'inscription des assignations de fréquence dans le Fichier de référence international des fréquences (MIFR) assure une utilisation rationnelle, équitable, efficace et économique des positions orbitales. Le Règlement des radiocommunications de l'UIT prévoit aussi des procédures analogues pour les services de Terre.

La présente édition spéciale des Nouvelles de l'UIT est consacrée à la CMR-15, qui s'efforcera de relever le défi que représente l'attribution des fréquences radioélectriques dans un paysage des technologies de l'information et de la communication en pleine évolution.

Autres événements

L’UIT a récemment organisé d’autres événements de premier plan mettant en lumière l’importance des TIC.

La Commission UIT/UNESCO «Le large bande au service du développement numérique» a publié son rapport annuel sur la situation du large bande le 21 septembre, soit juste avant la réunion de la Commission «Le large bande au service du développement durable», tenue à New York le 26 septembre. En outre, le rapport du Groupe de travail sur les questions de genre de la Commission sur le large bande a également été publié. Lors d’une soirée de gala aux Nations Unies, l’UIT a décerné à des chefs d’Etat et de gouvernement les Prix «Les TIC au service du développement durable», en hommage à leur volonté politique de chercher des solutions technologiques correspondant à ce que la planète attend d’un avenir placé sous le signe de la durabilité. Il sera rendu compte de ces événements dans le prochain numéro des Nouvelles de l’UIT.

ITU Telecom World, qui a eu lieu du 12 au 15 octobre à Budapest (Hongrie), a constitué une occasion exceptionnelle de rassembler des personnalités influentes des secteurs public et privé, de jeunes entreprises et des entrepreneurs numériques du secteur des TIC qui ont examiné des possibilités de partenariat et d’investissement et ont échangé des idées et des bonnes pratiques. C’est dans ce cadre qu’a été lancée l’initiative Emerge de l’UIT, visant à accélérer les progrès dans la réalisation des objectifs de développement durable grâce à l’utilisation de TIC innovantes, ainsi qu’à faire connaître les stratégies et initiatives pertinentes prises au niveau national ou régional pour encourager les écosystèmes de petites entreprises du secteur des TIC. Il sera également rendu compte d’ITU Telecom World dans le prochain numéro des Nouvelles de l’UIT.

Le nouveau Groupe d’experts dans le Secteur de la normalisation des télécommunications — la Commission d’études 20 — a tenu sa première réunion du 19 au 23 octobre. Ce groupe examinera sous un jour nouveau la normalisation de l’Internet des objets (IoT), notamment en ce qui concerne ses applications dans les villes intelligentes. Il mettra les compétences spécialisées de l’UIT au service des collectivités nationales et locales, des urbanistes et de divers secteurs d’activité à orientation verticale.

Cette année se terminera avec la tenue du 13ème Colloque sur les indicateurs des télécommunications/TIC dans le monde (WTIS-15), organisé par le Bureau de développement des télécommunications de l’UIT (BDT) à Hiroshima (Japon), du 30 novembre au 2 décembre 2015, à l’invitation du Gouvernement du Japon. Le programme de ce colloque comprendra plusieurs débats de haut niveau sur des questions clés liées aux politiques et à la mesure des TIC, y compris sur le rôle de ces technologies en tant que moteurs de l’innovation et de l’entreprenariat, dans les pays développés comme dans les pays en développement.

Dans l’intervalle, nous nous réjouissons à la perspective d’accueillir la prochaine Conférence mondiale des radiocommunications. J’espère que vous trouverez dans ces articles, rédigés par d’éminents experts dans ce domaine, des informations utiles sur certains des principaux enjeux de cette conférence.



 

Attribuer des fréquences pour un monde qui change

Conférence mondiale des radiocommunications de 2015

Dans ce numéro
No.5 Septembre | Octobre 2015

Audiences avec le Secrétaire général:

Visites officielles

Audiences avec le Secrétaire général|1