Nº 5 2015 > Sécurité routière

Les radars dans le secteur automobile

Fatih Mehmet Yurdal
Ancien Président de l’Autorité des technologies de l’information et de la communication (ICTA), Turquie

Fatih Mehmet Yurdal, Ancien Président de l’Autorité des technologies de l’information et de la communication (ICTA), TurquieLes radars dans le secteur automobileLes radars dans le secteur automobile
Fatih Mehmet Yurdal, Ancien Président de l’Autorité des technologies de l’information et de la communication (ICTA), Turquie

La sécurité routière est une priorité de santé publique et un élément crucial de la protection des personnes et de l’environnement. Quelque 1,3 million de personnes meurent chaque année dans des accidents de la circulation sur les routes du monde, et de 20 à 50 millions de personnes souffrent de blessures, souvent graves. En moyenne, 3500 personnes meurent chaque jour sur les routes. Les enfants, les piétons, les cyclistes et les personnes âgées figurent parmi les usagers de la route les plus vulnérables.

D’après les données de la National Highway Traffic Safety Administration (Etats-Unis), le nombre de tués sur les routes aux Etats-Unis se répartissait comme suit entre 2011 et 2013:

  • 2011 — 32 367 décès
  • 2012 — 33 561 décès
  • 2013 — 32 719 décès

Au vu du nombre très élevé de morts par accident de la route dans le monde, les Nations Unies ont, en 2010, proclamé officiellement la Décennie d’action 2011-2020 pour la sécurité routière, l’objectif étant de stabiliser puis de réduire ce nombre d’ici à 2020, à l’échelle mondiale.

Les plus grands experts de la sécurité routière sont convaincus qu’au cours de cette Décennie, on pourrait en prenant les mesures nécessaires sauver jusqu’à 5 millions de vie et éviter 50 millions de blessés dans le monde.

On ne peut pas éviter de se déplacer même si des conséquences négatives sont possibles. En réduisant ce risque, on peut parvenir à une mobilité plus sûre.

Outre les mesures classiques existantes pour éviter les accidents de la route, l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) est de plus en plus souvent nécessaire pour améliorer la sécurité.

Empêcher les accidents grâce aux radars

L’une des solutions pour réduire considérablement le nombre d’accidents serait d’équiper tous les types de véhicules de systèmes de radars. Les applications radars pour automobiles contribuent de manière cruciale à l’objectif à long terme de réduction du nombre d’accidents.

A cette fin, il est primordial de disposer d’une résolution de distance plus élevée, d’une meilleure discrimination d’objets, d’une résolution spatiale plus élevée et de brouillages mutuels réduits.

Des études ont montré que l’utilisation de la technique d’évitement des collisions peut atténuer la gravité d’un nombre important d’accidents de la circulation. Dans certaines parties du monde, les radars automobiles fonctionnent avec succès depuis quelques années, en particulier dans la bande 76–77 GHz, sans hausse du nombre de cas de brouillages aux autres services fonctionnant dans cette bande.

Gammes de fréquence envisagées

Pour faciliter le développement et le déploiement des systèmes de radars haute résolution pour automobiles, la bande des 24 GHz a été envisagée pour les gammes de fréquence des radiocommunications, à titre temporaire en raison des incompatibilités avec les services existants, et la bande des 79 GHz, à titre permanent, dans de nombreux pays, en particulier en Europe.

On prévoit donc de se servir de la bande des 79 GHz (76–81 GHz) comme fréquence de fonctionnement à long terme des systèmes de radar haute résolution pour automobiles.

La bande 76–77 GHz est déjà utilisée par les applications de radars automobiles (applications de faible résolution d’une portée de 300 m à partir de l’avant de la voiture), tandis que la bande 77–81 GHz est envisagée pour les radars à haute résolution (portée de 100 m à partir de la voiture) afin de détecter des objets plus petits, comme des enfants et des vélos, et de pouvoir ainsi freiner à temps.

Les bandes 77–77,5 GHz et 78–81 GHz sont déjà attribuées au service de radiolocalisation à titre primaire et il est prévu de les utiliser pour les radars à haute résolution pour automobiles. La seule bande de 500 MHz qui n’est pas attribuée est la bande 77,5–78 GHz. Le Secteur des radiocommunications de l’UIT (UIT–R) envisage de l’attribuer également au service de radiolocalisation (SRL) en vue de son utilisation par les applications radars pour automobiles.

La Conférence mondiale des radiocommunications (CMR-12) a adopté une résolution et le point 1.18 de l’ordre du jour de la CMR-15, qui se lit ainsi «(...) envisager une attribution à titre primaire au service de radiolocalisation dans la bande de fréquences 77,5–78,0 GHz pour les applications automobiles, conformément à la Résolution 654 (CMR-12)».

L’attribution additionnelle de ce segment de bande au SRL entraînera l’utilisation d’une bande contiguë pour le SRL entre 76 et 81 GHz, à titre primaire, pour assurer le fonctionnement des applications radars pour automobiles. Le recours à ces fréquences permettra aux constructeurs automobiles de mettre au point toute une gamme d’applications qui contribuera à renforcer la sécurité à proximité immédiate des voitures.

Avantages des radars

Le fait que les systèmes de radars ne soient pas sensibles aux variations de luminosité et qu’ils résistent aux mauvaises conditions météorologiques (pluie, neige, brouillard) constitue l’un de leurs principaux avantages.

Parmi les principaux projets d’applications radars à haute résolution pour automobiles figurent le système de régulateur de vitesse adaptatif (ACC), le système anticollision (CWS), le système d’atténuation des collisions (CMS), le système de détection des usagers de la route vulnérables (VUD), le système de détection d’un obstacle dans l’angle mort (BSD), le système d’assistance au changement de voie (LCA) et le système d’alerte en cas de passage de véhicule à l’arrière (RTCA). Certaines de ces applications sont utilisées en rapport avec la sécurité, tandis que d’autres sont destinées à améliorer le confort des conducteurs et des passagers.

Elles sont représentées dans la figure suivante en fonction de l’emplacement des radars sur la voiture (avant, latéral, arrière).

Plusieurs études ont montré les différents avantages liés à l’utilisation de la bande 79 GHz par les applications radars pour automobiles. Comme il est possible d’utiliser la bande contiguë des 4 GHz dans la gamme des 79 GHz, des fonctions de discrimination améliorée de la cible seront disponibles. De même, la possibilité de déterminer plus précisément une position grâce à la résolution spatiale (ce qui est très important pour les applications essentielles à la sécurité) dépend directement de la largeur de bande disponible.

On peut conclure en affirmant que: «Plus la largeur de bande est importante, meilleure sera la résolution spatiale».

L’attribution par la CMR-15 de la bande 77,5–78,0 GHz au service de radiolocalisation (conformément au point 1.18 de l’ordre du jour) est donc essentielle pour pouvoir utiliser correctement les radars automobiles et réduire ainsi le nombre de morts par accident de la route dans le monde.



 

Attribuer des fréquences pour un monde qui change

Conférence mondiale des radiocommunications de 2015

Dans ce numéro
No.5 Septembre | Octobre 2015

Audiences avec le Secrétaire général:

Visites officielles

Audiences avec le Secrétaire général|1