Nº 3 2014 > Lauréats du prix des télécommunications et de la société mondiale de l’information

Carlos Slim Helú

Président du Grupo Carso et président de la fondation Carlos Slim

Carlos Slim Helú, 
Président du Grupo Carso et président de la fondation Carlos SlimCarlos Slim Helú reçoit le Prix des mains du secrétaire général de l’UIT, Dr Hamadoun I. TouréCarlos Slim Helú  
Président du Grupo Carso et président de la fondation Carlos SlimCarlos Slim Helú  
Président du Grupo Carso et président de la fondation Carlos SlimCarlos Slim Helú  
Président du Grupo Carso et président de la fondation Carlos Slim
Carlos Slim Helú, 
Président du Grupo Carso et président de la fondation Carlos Slim
Carlos Slim Helú reçoit le Prix des mains du secrétaire général de l’UIT, Dr Hamadoun I. Touré

Carlos Slim Helú, président du Grupo Carso et président de la fondation Carlos Slim, a étudié le génie civil à l’Université autonome nationale de Mexico, où il a aussi enseigné l’algèbre et la programmation linéaire tout en préparant son diplôme. Mexicain, fils d’immigrés libanais, M. Slim ne doit sa réussite qu’à lui-même et est un homme d’affaire et philanthrope dont la réputation n’est plus à faire.

M. Slim s’intéresse depuis longtemps déjà à la technologie. Il a réussi dans le monde des affaires par des investissements dans des secteurs très variés, comme le montre le portefeuille du groupe Carso, qui comprend les infrastructures et le bâtiment, les services financiers, le commerce de détail et les services commerciaux, tout comme les télécommunications, où sa société América Móvil est actuellement le principal fournisseur de services de télécommunications (fixes, mobiles, Internet et télévision) en Amérique latine. L’entreprise est aussi active aux Etats-Unis et en Europe. M. Slim s’emploie à faire progresser les technologies pour le développement et est coprésident de la Commission «Le large bande au service du développement numérique» de l’Organisation des Nations Unies depuis 2010.

Carlos Slim Helú agit en faveur du développement social au Mexique et en Amérique latine par le biais de la fondation Carlos Slim, qui a changé la vie de millions de personnes. Parmi les initiatives prises par la fondation, citons le développement de la petite enfance, plus de 360 000 bourses pour des étudiants et jeunes entrepreneurs, la création de plus de 3600 salles de classe et bibliothèques numériques au Mexique, la restauration du quartier historique de Mexico, la protection des zones naturelles du Mexique et la construction du Museo Soumaya, qui abrite l’une des plus belles collections d’art au monde. M. Slim a reçu nombre de distinctions pour ses activités commerciales et sociales, notamment l’ordre d’or du mérite libanais, l’ordre de Léopold II (décerné par le gouvernement belge) et la médaille d’honneur et du mérite de la Croix-Rouge.

Changer la vie de millions d’individus

L’esprit d’entreprise allié à la philanthropie

Dans son discours de remerciement pour le Prix 2014 des télécommunications et de la société mondiale de l’information, Carlos Slim Helú a déclaré «C’est un véritable honneur, un grand plaisir et une fierté de recevoir ce prix en compagnie de Son Excellence Park Geun‑hye, présidente de la République de Corée et de Son Excellence Paul Kagame, président du Rwanda, qui, de plus, est un collègue très cher au sein de la Commission «Le large bande au service du développement numérique» que nous coprésidons». Evoquant «Le large bande pour le développement durable», qui est cette année le thème de la Journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information, M. Slim a poursuivi «il est clair que le développement durable est un véritable besoin mondial et un besoin régional… et le large bande est l’outil stratégique qui permet de répondre à ces besoins». Il a précisé comment l’utilisation du large bande dans les domaines de l’éducation, des soins de santé, de la finance, de l’environnement et de l’innovation pourrait «engendrer une croissance économique vigoureuse à la fois soutenue et durable, accompagnée de progrès social et garantissant l’égalité des chances pour tous».

Les participants à la cérémonie de remise du Prix des télécommunications et de la société mondiale de l’information ont assisté à la projection d’un documentaire illustrant les activités de Carlos Slim Helú, notamment les programmes sociaux de grande envergure destinés aux populations les plus vulnérables pour assurer l’inclusion numérique de tous. Le lecteur trouvera ci‑dessous un aperçu des points saillants de ce documentaire.

En 1965, à 25 ans, Carlos Slim Helú a jeté les bases du Grupo Carso et du Grupo Financiero Inbursa. Durant les années suivantes, il a mené des activités dans différents secteurs et à la fin des années 1980 ses entreprises étaient devenues un des plus grands conglomérats d’Amérique latine. En décembre 1990, en partenariat avec France Telecom, Southwestern Bell et un groupe d’investisseurs mexicains, il a acheté 20,4% du capital de Telmex et pris les rennes de la société. En 2002, il a fondé América Móvil, qui est actuellement la principale entreprise d’Amérique latine, présente dans 26 pays américains et européens (y compris aux Etats-Unis). Du point de vue de l’accès de la population, América Móvil est le deuxième opérateur du monde, si l’on exclut la Chine. Un innovation marquante de Carlos Slim Helú dans ses activités de télécommunications est Telcel — un système précurseur de prépaiement pour la téléphonie mobile.

La croissance de Telmex au Mexique a fait passer l’accès au large bande fixe de 67 000 en 2002 à presque 9 millions aujourd’hui, ce qui correspond à une croissance annuelle de 56%. Dans le secteur du large bande mobile, le trafic de données d’América Móvil a été multiplié par plus de 15 depuis 2008 — à un taux de quelque 80% par an — accroissant la pénétration de l’Internet, soutenant la croissance économique et réduisant les inégalités, le chômage et la pauvreté.

«Aujourd’hui, nos principaux défis, dans tous les pays, sont une éducation numérique de grande qualité et une offre de bons emplois pour tous» affirme M. Slim. Dans cet esprit, Telmex assure des formations dans le domaine des technologies de l’information et de la communication. Depuis 1991, Telmex a construit des établissements de formation modernes en différents endroits, rendant les technologies les plus récentes accessibles aux populations à faibles revenus. Telmex a installé plus de 3600 salles de classes numériques et bibliothèques publiques numériques dans tout le Mexique, en plus de pôles d’innovation (espaces d’innovation technologique) qui fournissent un accès gratuit à du matériel informatique, à l’Internet haut débit et à des formations aux technologies de l’information et de la communication. M. Slim ajoute: «Les opérateurs doivent offrir aux clients les meilleures conditions de qualité, de prix et de technologie sur des platesformes multiples. En Amérique latine, nous créons des bibliothèques numériques gratuites principalement dans des écoles publiques auxquelles les individus peuvent se rendre pour apprendre et surfer sur l’Internet à haut débit gratuitement avec un équipement informatique prêté. Dans les bibliothèques numériques de Telmex, une formation informatique est fournie et les usagers peuvent emprunter des ordinateurs portables qu’ils utilisent chez eux. L’entreprise est en train d’installer des milliers de points d’accès à Internet sans fil pour ses clients.

En 1986, M. Slim a créé la fondation Carlos Slim. En 1995, il a créé la fondation Telmex. Ces deux fondations sont les plus grandes d’Amérique latine et ont apporté de l’aide à des millions de personnes au Mexique et sur tout le continent américain. Créée pour mettre sur pied des programmes de grande envergure destinés aux groupes les plus vulnérables de la société, la fondation Carlos Slim à elle seule a bénéficié à plus de 29,7 millions de personnes. Fondée sur les principes de la responsabilité sociale, de l’efficacité et de l’opportunité, la fondation soutient des initiatives dans les domaines suivants: éducation, santé, nutrition, justice sociale, culture, développement humain, secours en cas de catastrophe naturelle, développement économique et protection de l’environnement. Ses programmes contribuent à améliorer la qualité de vie d’individus de tout âge, favorisant la mise en valeur du capital humain et offrant des possibilités d’épanouissement aux citoyens et à leurs communautés.

En 2013, la fondation Carlos Slim et l’Académie Khan ont uni leurs forces pour fournir un accès à une éducation de premier ordre aux Mexicains et aux Latino-américains, gratuitement, par des cours en ligne sur l’Internet. Plus de 4200 vidéos éducatives sont actuellement accessibles en ligne.

En janvier 2014, la fondation Carlos Slim et Coursera ont conclu un partenariat pour proposer des études supérieures en espagnol, en ligne et gratuitement, à des millions de personnes. Cette coopération a trois objectifs: améliorer l’accès à un contenu éducatif de haute qualité en espagnol, créer des contenus didactiques visant à améliorer la possibilité des individus de trouver un emploi et faciliter l’accès à des lieux physiques où les étudiants peuvent suivre en personne les formations de Coursera. L’initiative comprend un grand projet de traduction des meilleurs cours en espagnol. Un réseau de centres d’apprentissage sera créé pour offrir aux étudiants une expérience formatrice enrichie associant des cours en ligne et hors ligne pour améliorer la rétention des connaissances et les résultats de l’apprentissage.

Les centres de formation tireront parti de l’infrastructure existante de Telmex, avec l’appui des programmes d’éducation et de culture numériques de la fondation Carlos Slim. Ces programmes exploitent des bibliothèques numériques, dont quatorze sont situées dans des zones densément peuplées où les revenus sont faibles. Les centres auront accès au Telmex Hub, un pôle d’innovation technologique situé à Mexico.

En mars 2013, M. Slim a accueilli la septième réunion de la Commission «Le large bande au service du développement numérique», qu’il copréside avec M. Paul Kagame, président du Rwanda. «La Commission recense les meilleures pratiques pour que nous sachions ce qui se fait dans différents pays et en tirions des enseignements. Toutefois, l’évolution technologique est si rapide que de graves difficultés apparaissent en raison du manque de changements structurels profonds qui devraient accompagner la mue des civilisations. Nous constatons que le chômage est très élevé, notamment chez les jeunes. Quelles activités créeront de nouveaux emplois? Où ces nouveaux emplois vont-ils apparaître? Nous devons encourager les secteurs qui créeront ces nouveaux emplois. Les pouvoirs publics devraient inclure l’informatique dans leurs activités et agir en faveur de la culture numérique et des activités économiques qui créent de nouveaux emplois. Il est clair que l’informatique est un outil essentiel à la croissance économique. Des perspectives immenses apparaissent pour créer des millions d’emplois, avec la possibilité de mettre au point des centaines de milliers d’applications et de contenus qui pourraient être utilisés par tout individu connecté l’Internet» a affirmé M. Slim.

La réunion de la Commission «Le large bande au service du développement numérique» s’est tenue parallèlement au village numérique 2013, où s’est rendu Dr Hamadoun I. Touré, secrétaire général de l’UIT, ainsi que de nombreux commissaires. Cette édition du village numérique a attiré plus de 154 000 participants, devenant la plus grande manifestation mondiale d’inclusion numérique. Le village numérique était ouvert à tous, indifféremment de l’âge ou du niveau de compétences techniques.

Une année plus tard, en 2014, la fondation Carlos Slim, Telmex et Telcel ont une fois encore organisé le village numérique sur la place principale de Mexico. Cette édition a offert une gamme encore plus large de formations numériques et d’activités éducatives, y compris des ateliers, un appui aux entrepreneurs, des cours d’initiation à l’utilisation de l’ordinateur et de l’Internet, sans oublier des cours sur la robotique, l’animation en 3D, la programmation avancée et les applications du domaine de la santé. Durant l’édition 2014 du village numérique, M. Slim a annoncé l’initiative «Formation pour l’emploi», une plateforme fournissant des cours en ligne permettant d’acquérir 20 qualifications différentes, par exemple pour travailler comme technicien informatique ou occuper un emploi dans le domaine du bâtiment, de l’électricité ou de la menuiserie.

49 dirigeants du monde entier ont assisté au village numérique 2014 et se sont adressés aux participants et aux millions de personnes connectées en direct en ligne. Les installations de visioconférence offraient une connexion Internet à 100 Gbit/s. Le village numérique a battu son propre record comme plus grande manifestation mondiale d’inclusion numérique, avec plus de 258 000 participants en 2014, y compris des enfants, jeunes adultes et personnes âgées. Le plus jeune participant n’avait que 2 ans et le plus âgé 97 ans.

«Les télécommunications sont le système nerveux de cette nouvelle civilisation, elles sont essentielles à la croissance et au développement de tous les pays» affirme M. Slim qui, comme philanthrope, a contribué au développement économique et social du Mexique et de l’Amérique latine.

M. Slim estime que «La technologie et l’innovation sont ce qui permet à la civilisation humaine d’avancer». Comme il le souligne dans le rapport «La situation du large bande en 2012: mettre le numérique à la portée de tous» (publié par l’UIT en septembre 2012), tout au long de l’histoire, la technologie et l’innovation ont transformé la façon dont nous vivons et ont engendré des mutations de la civilisation. «Aujourd’hui, la révolution numérique transforme notre monde et nos sociétés encore plus vite. Certaines de ces dernières sont désormais connectées par des flux de données vocales et vidéo à la vitesse de la lumière… Le réseau de télécommunications représente le système de circulation de la société du savoir, les progrès de l’informatique démultipliant nos connaissances et nos capacités intellectuelles. Le développement de l’Internet a déclenché des changements socio-économiques et politiques profonds et transforme le secteur des services. L’Internet large bande devrait être accessible à tous — tel est l’objectif des travaux en cours aux Nations Unies et à l’UIT. En 2012, l’UIT et l’UNESCO ont lancé la Commission «Le large bande au service du développement numérique» dont le but est de fournir l’accès universel au large bande et à la connectivité. Aujourd’hui, être connecté revêt une importance cruciale — tout le monde doit être connecté; tout le monde devrait avoir accès au savoir et à la compréhension — pour l’éducation, la santé, les affaires et le divertissement. La Commission œuvre à l’inclusion numérique pour tous d’ici à 2015», écrivait M. Slim dans le premier article du rapport: «Comment le large bande modifie notre société».

Entrepreneur ayant un sens aigu de la responsabilité sociale, Carlos Slim Helú est aussi passionné par l’histoire, l’art, l’astrophysique, la nature et le sport, mais par dessus tout il est dévoué à sa famille. «Notre volonté doit toujours triompher de nos faiblesses» affirme-t-il à la fin du documentaire.



 

Attribuer des fréquences pour un monde qui change

Conférence mondiale des radiocommunications de 2015

Dans ce numéro
No.5 Septembre | Octobre 2015

Audiences avec le Secrétaire général:

Visites officielles

Audiences avec le Secrétaire général|1